Algérie: La machine à propagande s’emballe !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Des sources non-identifiées tentent de semer la confusion au sein de l’opinion publique algérienne. A l’instant, ils viennent de distiller l’info, ou très vraisemblablement l’intox, que Bouteflika Saïd aurait été arrêté.

Une machine à propagande s’est ébranlée, où des rôles ont été distribuées. La presse du DRS se répand en messages subliminaux pour faire croire que la rue est dû côté du Général Toufik et de ses soutiens, pendant que sur les réseaux sociaux des pages anonymes lancent toutes sortes d’alarmes, sur de prétendues arrestations.

Il semble bien que le conflit soit passé à une vitesse supérieure, qui n’augure rien de bon pour la suite des événements, mai qui n’en montre pas moins la panique qui s’est emparée de tous ceux qui servaient le DRS.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Une réponse à “Algérie: La machine à propagande s’emballe !”

  1. tous le monde s’est pose la bonne question du pourquoi en 3 mandats boutef n’as pas liquider le DRS et aujourd’hui qu’il est impotent il le fait sans essayer de répondre a la question la vérité qui saute aux yeux c’est que la crise et entre le drs et l’état-major qui a procédé a une restructuration de ces services en prévision du départ de bouteflika dans la santé ne cesse de se dégrader une course contre la montre l’anp sait que si elle perd le président elle qui n’a aucun ancrage sur la société civile contrairement au service drs elle se fera double par toufik ces l’ANP qui s’accroche a boutef et non le contraire .pourtant a en croire tous ce beau monde de plumitifs de pseudo docteurs de pseudo associassions, etc. qui se sont mis en branle pour défendre la police politique aussi incroyable soit ils ont jusque a un temps éviter de s’attaquer a l’institution militaire de peur de perdre et des soutiens peut courageux et de se contredire eux qui nous ont crevé les tympans par la ligne rouge qu’est l’ANP et de peur aussi de déclencher la consternation de larges pans de la société civile, mais celle d’EMBA et non pas celle qui se prétend utile soudoyée par ces mêmes services de police politique et d’ont on n’entend que leurs tambours il est clair devant cette situation que les colportages contre said bouteflika comme étant le seul patron du pays ne proviennent que d”elle qui a dit que ce pouvoir de l”argent et devenue le moteur de la politique en Algérie mis à part les clairons de ce même DRS journaleux et aboudien a la botte dans les pays totalitaires le pouvoir se résume aux chantages a la mitraillette et le canon et c’est comme ça que se résolve les problèmes insolubles naïfs ceux qui croient que nos bidasses peuvent se rabaisser pour quémander un civil alors que la manne pétrolière et a bout de canon le contraire serait plus judicieux ça a été comme ça et ça le restera tant que l”état reste totalitaire sinon l’Algérie serait une exception a une règle jamais cracker c”est plutôt dans les pays démocratiques que le pouvoir de l’argent trouve son expression par le truchement des compagnes des lobbyismes, mais jamais dans les dictatures ou l’argent ne fait qu’office de cirque et de folklore pour cacher les véritables commandes en l”occurrence la casquette la mitraillette et le truquage aujourd’hui certainement que l”état-major détient la mitraillette dans les casernes et unité de combat, mais toufik dispose d’une capacité de nuisance et de chantage énorme

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.